Lectures d’entrée.

Pour introduire nos méditations du jeudi, une brève lecture est faite, entre le premier coup de taku et les quatre coups de cloche.Vous pouvez retrouver ci-dessous ces introductions, avec leurs références.

Jeudi 3 juin 2021.

« La mystique substitue à la racine l’invisible au visible, nous deviendrons cet inconnu que seul le Créateur connaît. Son oeil remplace le nôtre. Le rien, en tout, devient saveur et joie en nous. »

Maurice Chappaz, « La pipe qui prie & fume », p.193.

Jeudi 10 juin 2021.

« Je loue le détachement plus que tout amour. Et d’abord pour cette raison: ce que l’amour a de meilleur c’est qu’il me force à aimer Dieu, alors que le détachement force Dieu à m’aimer ».

Maître Eckhart, sermon 52.

Jeudi 17 juin 2021

Ô Toi, si invisible à force d’être visible. Le monde entier est Toi, rien d’autre n’est visible. Elle est cachée dans le corps, l’âme, et Toi dans l’âme. Ô Toi, caché dans le caché, Âme de l’âme!

Attâr, Cantique des oiseaux.

Jeudi 24 juin 2021

Le silence est la voie. Pourquoi parler encore? Qui oserait ici ne serait-ce qu’un soupir?

Attâr, Cantique des oiseaux.